15/01/2009

Les bides sexuels ...

large_742701

Qui n'a jamais été gêné en pleine course à l'orgasme? Un geste mal maîtrisé, une posture bancale, un mot de trop... Autant de petits - ou grands - moments d'embarras qui vous feront parfois rire, parfois mourir de honte. Allez, c'est pas grave, ça peut arriver à tout le monde. Petit tour d'horizon de ces grands moments de solitude...

Maladresses

On a beau essayé d'avoir l'air sexy et sensuel, nos efforts ne paient pas toujours et on a parfois l'impression de suivre un entraînement chez les para-commandos. Un coup de coude par-ci, un coup de boule par-là, c'est qu'on se ferait mal avec tout ça. En plus, ce genre d'inconvénients arrivent généralement lors des premiers ébats, quand on est déjà un peu mal à l'aise. Evidemment, il ne s'agit que d'un peu de maladresse et mieux vaut ne pas s'y attarder, pour éviter une vraie gêne franchement inutile.

Flagrant délit
On croit que ça n'arrive qu'aux adolescents, mais c'est un danger auquel nombre d'entre nous sommes confrontés: quand les enfants débarquent plus tôt que prévu, quand vous êtes en pleine réjouissance dans la voiture et que le monsieur qui habite au bout du petit chemin de terre vient frapper à votre vitre ("oui, oui, il y a bien une maison au bout"), quand vos parents viennent vous faire un petit coucou et passent par la porte de derrière parce que c'est plus facile, quand vous n'avez pas fermé la fenêtre et que votre voisin n'en ont pas louper une seconde (son regard malicieux et son sourire moquer en disent suffisamment), etc.

Ces petits bruits assourdissants

S'il a bien une chose qu'on ne nous apprend ni dans les cours d'éducation sexuelle ou ni dans les films (même les plus coquins), ce sont les magnifiques bruits que nos corps enlacés peuvent produire. On a beau essayé de ne pas les écouter, on les entend et ça nous crispe. Impossibles à éviter, mieux vaut s'en accommoder et mettre une musique de fond, ça ne camouflera pas tout, mais ça aidera à rester dans l'ambiance.

Problèmes de digestion ?
Les petits restos romantiques, c'est bien sympa, encore faut-il avoir le temps de digérer avant d'atteindre l'orgasme. Il ne s'agit pas d'un manque de bonne volonté mais le corps a ses raisons que notre excitation n'imagine pas et là, on arrive vite à des situations embarrassantes: les bruits de digestion, ça passe encore, mais un renvoi en pleine figure pendant un baiser fougueux, ça le fait moyen. D'accord, c'est un petit accident de parcours et mieux vaut en rire et s'excuser.

Pour ce qui est du pet, si le fou-rire est garanti, mieux vous excuser. Une chose est sûre: si vous niez, votre belle vous prendra seulement pour un gros porc et votre liaison risque fort de se terminer sur cette malencontreuse histoire. Dans un autre genre, si vous êtes malade, mieux vaut filer aux toilettes que vomir sur votre partenaire... (certains n'osent pas, si, si...).

Communication

Communiquer dans un couple, c'est essentiel, mais pendant une partie de jambes en l'air, ça peut devenir incongru. On évite donc de prononcer un autre prénom (le goujat), on évite aussi d'être trop salasse si on tente le dirty talk (en tout cas si c'est la première fois, laissez-lui le temps de s'habituer). On évite aussi de parler de trucs sérieux: un "t'as pensé à payer le loyer?" ou un "tu m'as acheté de l'après-rasage?" n'ont rien à faire ici, là, maintenant (en plus pour une fois que vous pensez aux détails pratiques de la vie courante...).

Excès de motivation
Vous en êtes au début de votre relation? Evitez de sortir votre déguisement de Superman dès le deuxième soir, ou de sortir votre panoplie de sex toys en les présentant par leurs petits noms. On joue pas à G.I. Joe... Mieux vaut révéler vos surprises au fur et à mesure pour éviter d'effrayer cette demoiselle.

Manque d'effets
Ah... ces moments de solitude où il pense avoir accompli l'exploit sexuel de l'année alors qu'elle n'a pas encore compris que ça avait commencé. Gros malaise. En général, dans les ébats peu motivants, la fille simule et le garçon n'y voit que du feu, mais dans ce genre de cas extrême, comment expliquer l'absence du moindre soupir de plaisir? Euh... Pompompom...

Alors, les bonnes menteuses trouveront une excuse bidon (pour partir ou changer de discussion), les autres seront rouge de honte et feront subir à ce pauvre garçon la gêne de sa vie. Attention! Les soucis de panne ne sont pas à mettre dans cette catégorie: les émotions, la fatigue... On sait que ça arrive et il n'y a rien de dramatique à cela (sauf si c'est quinze fois de suite, là il va falloir penser à consulter).

Chutes et blessures graves

Parfois, dans le feu de l'action, on en vient à jouer à des jeux dangereux ou en tout cas on se lance dans des situations bancales et là... c'est la chute. Certaines sont sans gravité, elles coupent un peu le rythme mais ça ne va pas plus loin. D'autres par contre se révèlent douloureuses. Et franchement, arriver à choper son téléphone, appeler les secours et finir aux urgences, ça n'a rien de très agréable. Ici, on est pas juste gêné, on est honteux et on souffre. Une histoire qui sera certainement drôle à raconter dans quelques années, mais qui sera horrible à vivre.

Evidemment, ces moments sont monnaie courante et mieux vaut ne pas en faire une montagne, prenez-le avec le sourire et relancez-vous dans l'action, ça vous aidera à oublier.

Un article de : Caroline Albert ( 7sur7.be ) 

18:21 Écrit par Dakeyne dans Info | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : couple, sexuel, bide, sex, sexy |  Facebook |