12/05/2009

L'amour à 20 ans ... ( Partouzes, etc ... )

media_xl_908842

Le sexe est un bonheur à chaque âge. Même si on a tous nos petites préférences, de grandes tendances se dessinent selon qu'on ait 20, 30 ou 40 ans. Tracey Cox, experte du sexe qui a publié le best-seller Sextasy, les dévoile et les analyse. On termine aujourd'hui par le sexe dans la vingtaine... 

Dans la vingtaine, les garçons ne pensent qu'au sexe.
85% des garçons âgés entre 20 et 30 ans pensent au sexe au moins une fois toutes les deux heures.

Au même âge, les filles ont des fantasmes lesbiens ou bi.
Imaginer ce que pourrait être l'amour avec une autre femme est presque toujours numéro un du top trois des fantasmes féminins.

Statistiquement, seulement 4% des femmes mettent leurs idées coquines en pratique. Mais selon Tracey Cox, si toutes les filles étaient honnêtes, ce chiffre serait drastiquement plus élevé.

Il y a pas mal d'incitations à passer à l'action: une étude datant de 2006 et s'étant intéressée au cas de 2.000 personnes différentes a démontré que 76% des femmes qui ont couché avec une des leurs ont atteint l'orgasme, tandis que "seulement" 50% des femmes qui entretiennent une relation avec un homme ont touché le septième ciel. Les lesbiennes ont, elles, le meilleur niveau de satisfaction sexuelle.

Presque tout le monde a essayé la position de La Brouette
C'est l'âge qui veut ça: dans la vingtaine, on essaie beaucoup de positions différentes et, frondeurs et souples, les jeunes n'ont pas peur de tenter les plus difficiles.

L'amour à trois
Une personne sur dix a déjà fait l'amour à trois et la majorité a tenté l'expérience au début de sa vingtaine.

L'amour à trois ou même, les partouzes, ne sont pas aussi banals que vous pouvez le penser. La majorité des gens qui ont essayé l'amour à plusieurs sont vite revenus au classique en duo. Ils ont renoncé à la bagatelle à plusieurs après une ou deux expériences.
Moins vous connaissez de gens impliqués, plus vous avez de chances de vivre l'amour à plusieurs comme une expérience positive.

C'est également dans la vingtaine que vous devriez passer la porte pour la première fois d'un club de strip-tease ou de lap-dance, accompagné de vos amis mais aussi (et c'est de plus en plus en vogue) avec votre moitié.

08:52 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : partouze, amour, vingt, 20, sexe |  Facebook |

07/05/2009

L'amour à 30 ans ... ( fessées, orgasmes... )

media_xl_908919

Suite de notre petite série sur les grandes tendances sexuelles qui se dessinent selon l'âge. Aujourd'hui, l'amour à trente ans, selon Tracey Cox, experte en la matière et auteur de Sextasy.

Presque tous les trentenaires font l'amour dehors
Un revival de l'adolescence, quand nous vivions nos premiers émois à l'arrière d'une voiture, dans un champ en plein été ou dans les bois en vitesse: la plupart des trentenaires font l'amour dans des endroits publics sans (trop de) complexes. Où? Dans les coins sombres d'un parc, sur une plage ou dans votre jardin, voici les trois endroits préférés par la majorité.

Fessée, bondage et yeux bandés
Environ 20% des trentenaires épicent leur vie sexuelle avec ce genre de choses. La majorité se contente d'attacher gentiment les mains de leur partenaire aux barreaux du lit ou sur une chaise. Seul 5 à 10% passent au niveau supérieur: le sadomasochisme.

Vous avez des enfants et dites bye bye à votre vie sexuelle
Allons, allons, des statistiques démontrent que ce n'est pas aussi mauvais que ça. Pendant la grossesse, les couples font généralement l'amour quatre à cinq fois par mois. La plupart arrête d'avoir des relations pendant sept semaines, après l'accouchement, mais quatre mois plus tard, la majorité revient à sa moyenne de quatre à cinq fois par mois.

L'allaitement ne semble pas avoir d'influence là dessus. Six mois après l'accouchement, les couples dont la femme nourrit le bébé au sein font des galipettes de trois à cinq fois par mois.

Voilà pour les statistiques officielles. Mais la sexologue affirme qu'ils ne correspondent pas à la réalité. "Mon estimation personnelle est que la majorité des couples font l'amour une fois par mois lorsqu'ils ont des enfants en bas âge et la fréquence des rapports sexuels ne revient pas à la normale pendant les deux ans qui suivent la grossesse."

Le conseil de Tracey Cox: "Arrêter de prétendre que c'est faux, au lieu de vous rassurer les uns les autres. C'est un problème temporaire, tentez les petits coups vite fait bien fait au lieu des relations avec entrée-plat-dessert."

Oh ouiiii!
90% des femmes de trente ans connaissent régulièrement l'orgasme, alors que ce n'est le cas que pour 23% des plus jeunes. La majorité l'atteigne grâce à la masturbation et le sexe oral.

Une enquête a révélé que les femmes mariées trouvent que le sexe oral est la chose la plus agréable dans leur relation sexuelle. Dans les années 1930, 44% seulement admettaient aimer qu'on descende à la cave. Aujourd'hui, les trentenaires sont 87% à adorer le sexe oral. Les 13% restantes sont debout, au bord de la falaise et prêtes à sauter... Ce n'est qu'une question de temps.

( Source : 7sur7 )

15:35 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, amour, couple, orgasme |  Facebook |

18/04/2009

J'ai mal à la tête, on fait l'amour ?

media_xl_897886

Les bienfaits du sexe, au niveau du plaisir pur et dur, du couple et de la confiance en soi, de l'épanouissement etc, on connait déjà. Mais faire l'amour - on parle ici de safe sex évidemment - a bien d'autres vertus, presque thérapeutiques cette fois, comme l'expliquait récemment Jennifer Bass, chercheuse, dans les pages du Sun.

"Il y a un lien indéniable entre la santé et le sexe: si vous êtes en meilleure santé, vous faites plus l'amour. Et faire l'amour a un effet positif sur votre santé cardio-vasculaire et libère des endorphines dans le corps", assure-t-elle. On l'aura compris, qui fait plus l'amour, est en meilleure santé, qui est en meilleure santé, fera plus l'amour. La boucle est bouclée.

Nous on veut être de ceux-là. Et pour ceux qui auraient encore un doute sachez que faire l'amour, c'est aussi l'assurance de:

- vivre plus longtemps!
Et en plus, c'est une enquête de l'Association américaine des retraités qui le dit. Parmi les quinquagénaires, 44% de ceux qui sont en excellente santé font encore l'amour au moins une fois par semaine. Et parmi ceux qui ont des rapports à la même fréquence, seuls 20% déplorent une santé convenable à très mitigée.

Ces résultats incomberaient donc à la DHEA, qui inonde le corps pendant l'acte sexuel et particulièrement pendant l'orgasme.

- réduire le diabète!

Faire de l'exercice et brûler des calories, ce que l'on fait le plus pendant l'acte sexuel, sont des activités qui combattent activement le diabète de type 2.

Et le Journal of the American Medical Association affirme par ailleurs que l'hormone DHEA, libérée au cours des rapports sexuels, améliore le travail de l'insuline et lutte contre l'obésité.

Et la DHEA protège aussi contre les hormones causées par la surcharge pondérale et qui entravent la tolérance au glucose.

- limiter son risque de crise cardiaque!

Les hommes qui font l'amour moins d'une fois par mois sont deux fois plus exposés à une crise cardiaque mortelle que ceux qui s'adonnent à la cabriole au moins deux fois par semaine.

Et la spécialiste du Sun d'ajouter: "Le sexe est bénéfique pour votre système cardio-vasculaire mais le bénéfice que vous en tirez dépend de la façon dont vous faites l'amour. Si votre coeur ne s'emballe pas, c'est que vous vous y prenez mal. Les personnes atteintes de problèmes cardiaques craignent souvent de mourir en plein acte, mais c'est un fait rarissime. Si vous parvenez à monter deux volées d'escaliers, vous êtes capables de faire l'amour".

La circulation est boostée par le sexe, et l'oxygénation des cellules aussi. Différents organes sont donc stimulés. Des troubles érectiles peuvent ainsi vous alerter de l'existence de problèmes cardio-vasculaires.

- contrôler son poids!

L'expert en fitness du journal est catégorique: "Trente minutes de sexe font brûler 200 calories, et a fortiori cinq séances hebdomadaires de cabrioles équivalent à deux heures et demie de fitness." Et d'ajouter que les femmes devraient préférer être "dessus" pour tonifier cuisses et ventre.

Et l'orgasme? Eh bien en plus de vous faire perdre soixante à cent calories pièce, il libère de la dopamine. Et cette dernière est connue pour ses capacités à combattre le cortisol, cette hormone responsable de prises de poids dans la région abdominale. Vous m'en remettez un, Monsieur, s'il vous plaît!

- enraye les maux de tête!
Ah la migraine, la bonne vieille excuse de bonne femme pour éviter de faire l'amour... Et pourtant! Les maux de tête semblent s'évanouir dans la nature après une partie de jambes en l'air. Les endorphines libérées par l'orgasme atténuent en effet la douleur.

- avoir un sommeil de plomb!
L'oxytocine, également libérée pendant le rapport sexuel, est responsable de la sensation de chaleur après un orgasme. Cette dernière soulage la douleur et l'inflammation, mais offre aussi de belles nuits de sommeil.

Les hommes sont d'ailleurs les plus sensibles à cette hormone, ce qui explique qu'ils s'endorment dans les deux à cinq minutes après l'amour tandis que les femmes mettent vingt à vingt-cinq minutes pour sombrer dans un profond sommeil bien mérité...

Alors, convaincus?

( Un article de : Annabel Claix pour 7sur7.be ) 

20:06 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : homme, amour, femme, sexe, couple |  Facebook |

09/04/2009

Faites l'amour !!

media_xl_893177

En plus de vous procurer, on l'espère du moins, beaucoup de plaisir, le sexe agit positivement sur votre santé. Petit tour d'horizon des choses qui s'améliorent lorsque vous vous glissez sous la couette.

Une vie plus longue
Le sexe est associé à une bonne santé et une vie plus longue. C'est ce que révèle une enquête de l'Association Américaine des Personnes Retraitées. 44% des plus de 50 ans qui décrivent leur santé comme excellente ou très bonne ont des rapports sexuels au moins une fois par semaine.

Cela pourrait être dû à la déhydroépiandrostérone, la DHEA, qui inonde notre corps lorsque nous sommes en plein action et qui s'accroit lors d'un orgasme. La DHEA lutterait contre la fragilité osseuse et agirait favorablement dans le cas des problèmes d'insuline.

Moins de risques d'AVC
Le sexe augmente la pression sanguine, mais la réduit sur le long terme et réduit du coup le risque d'AVC (Accident Vasculaire Cérébral). Une étude montre que les galipettes réduisent la pression sanguine lorsque votre coeur est au repos.

Le sexe produit aussi de la dopamine, qui augmente la relaxation et contrecarre les hormones du stress associées à l'hypertension.

Une libido en berne peut aussi vous avertir de problèmes de pression sanguine. Les médecins affirment que les hommes qui ont des problèmes d'hypertension ont tendance à avoir des problèmes érectiles.

Et une recherche grecque a récemment découvert que ça avait même un impact plus important sur les femmes. Quatre femmes sur dix pour trois hommes sur dix qui rencontrent des problèmes d'hypertension ont une grosse baisse de régime sous la couette.

Stop au diabète
L'exercice et les calories brûlées grâce au sexe aident à réduire les risques de diabète de type 2. Une étude du Journal de l'Association Médicale Américaine rapporte que la DHEA, libérée dans le corps quand nous atteignons le septième ciel, augmente l'action de l'insuline. Elle combat aussi l'obésité.

Le coeur boosté
Les hommes qui font l'amour moins d'une fois par mois ont deux fois plus de risques d'avoir une crise cardiaque que ceux qui s'envoient en l'air au moins deux fois par semaine.

Parce qu'il booste la circulation, le sexe augmente aussi l'apport en oxygène des cellules et stimule l'activité de différents organes.
Les problèmes d'érection peuvent aussi indiquer des problèmes cardiovasculaires.

Quelques grammes en moins
L'expert en fitness du journal The Sun, Nicki Waterman, déclare: "30 minutes de sexe brûle environ 200 calories. Donc, si vous avez des relations sexuelles cinq jours par semaine, c'est l'équivalent de deux heures et demies de gym."

Un orgasme peut brûler entre 60 et 100 calories. S'embrasser passionnément pendant 30 minutes en brûle 90.

Lorsque vous jouissez, vous libérez des hormones qui vous font vous sentir bien. Ces produits chimiques qui provoquent un sentiment de bien-être du corps contribuent à réduire les niveaux de cortisol, l'hormone du stress qui est associé à une prise de poids, en particulier autour du ventre.

media_l_893187


Atchoum!
Une vie sexuelle épanouie contribue à tenir les rhumes à distance. Faire l'amour augmente l'immoglobuline A, en première ligne du système immunitaire du corps.

Des scientifiques ont testé 112 étudiants et ont trouvé que ceux qui s'envoyaient en l'air une ou deux fois par semaine avait un niveau plus élevé d'IgA que les abstinents et ceux qui couchaient moins d'une fois par semaine. Ceux qui font plus l'amour sont donc moins souvent enrhumés.

Un discours les doigts dans le nez après une folle nuit
Faire l'amour la nuit avant de faire quelque chose de stressant, comme passer un examen ou devoir faire un discours, augmente vos perfomances selon une étude écossaise. C'est dû, encore, à cette fameuse dopamine et aux fameuses endorphines. Le sexe augmenterait même particulièrement les performances chez les femmes.

"Certaines personnes ont besoin de plus de concentration", explique l'endoctrinologue Emmanuelle Jannini, de l'Université de L'Aquila en Italie, qui a étudié les effets du sexe sur les performances sportives. "Dans ce cas, le sexe peut être une mauvaise idée. Pour d'autres athlètes, je suggère une relation sexuelle complète et satisfaisante la nuit avant la compétition."

Chéri, viens, j'ai mal à la tête
C'est peut-être l'excuse la plus utilisée par les femmes pour ne pas faire l'amour, mais pourtant, il faudrait justement qu'elles se "forcent" un peu: s'envoyer en l'air fait disparaître les maux de tête. L'orgasme libère des oxytocines et des endorphines, des médicaments naturelles pour réduire la douleur.

Aide-toi toi-même
L'oxytocine est responsable de cette douce sensation de chaleur qui vous envahi après avoir fait l'amour. Elle peut aussi aider à guérir certaines blessures. Une étude a prouvé qu'elle accélerait le processus de guérison de plus de 25%

Bonne nuit!
Il faut encore remercier l'oxytocine. C'est elle qui vous fait glisser dans le sommeil après que vous vous soyez agités comme des beaux diables sous la couette. Les hommes sont plus sensibles à cette hormone, c'est pour cela qu'ils s'endorment dans un délai de deux à cinq minutes après les câlins. Les femmes, elles, ont besoin de 20 à 25 minutes pour tomber dans les bras de Morphée...

Pas de yeux levés au ciel donc mesdames si votre homme se met à ronfler en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire: tout ça c'est la faute à l'oxytocine.

media_l_893184

( Revue du Net : 7sur7.be )

19:34 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, sex, amour, couple |  Facebook |

03/04/2009

La taille du sexe ... Important ??

media_xl_889347

Une enquête réalisée en 2009 en Grande-Bretagne par Fusion Condoms révèlent de façon inédite, et parfois inquiétante, les habitudes sexuelles des Britanniques.

Le réflexe de protection que l'on voudrait croire acquis chez la plupart des gens s'avère être tout sauf un automatisme, malheureusement. Quant aux moeurs des Britanniques, certains résultats de l'étude - menée auprès de 5.000 sujets - les montrent plus débridées, en tout cas en théorie et sur certains points, qu'on aurait pu l'imaginer...

Acheter des préservatifs: la honte

Pour 56% des Britanniques, il est particulièrement difficile de passer à la caisse du supermarché avec une boîte de préservatifs. Et ce davantage pour les femmes que pour les hommes. Ce sont les habitants d'Irlande du Nord pour qui cette "épreuve" est la plus difficile à surmonter. On remarque aussi que cette gêne diminue avec l'âge: avant la vingtaine, l'embarras est nettement supérieur que pour les trentenaires accomplis.

Sexe ou alcool, ils ont choisi
Question très insolite posée par les enquêteurs: "Préfèreriez-vous abandonner le sexe ou l'alcool?" Eh bien, figurez-vous qu'il y a quand même 14% d'hommes et 16% de femmes qui, devant un tel dilemme, choisiraient l'alccool en dépit de leur vie sexuelle. Seuls 12% des hommes interrogés seraient prêts à faire une croix sur leur verre de bière... Et c'est pour les Londoniens qu'abandonner le sexe semble le plus inconcevable.

Avoir une capote au bon moment...

Les British sont nombreux à déjà s'être retrouvés à court de préservatif au moment crucial. Et ils ne sont que 22% à sortir systématiquement potentiellement couverts en soirée. Sur ce dernier point, les hommes ont une longueur d'avance sur les femmes: ils sont 25% contre 18% à sortir couverts. Allez les filles, prenez quelques initiatives! Ici encore, l'âge aide à prendre les choses en main: à trente ans, on sort plus facilement avec une capote en poche qu'à 19.

Et la taille???

Ah l'éternelle question, l'intarrissable débat. Pour plus de 61% des britanniques, la taille "ne compte pas". Et les femmes sont encore plus nombreuses que les hommes (64% contre 58%) à estimer que leur plaisir ne se calcule pas en centimètres. Mais ici l'âge semble faire déchanter les partenaires sexuels: en vieillissant, ils sont de plus en plus nombreux à se dire que finalement, quelques centimètres de plus, ça ne fait pas de mal.

24h chrono: combien de partenaires?
Ce tabou est finalement peu souvent cassé dans les questions indiscrètes que l'on pose aux gens. Pourtant, plus que le nombre total de partenaires qu'ils ont connus tout au long de leur parcours sexuel, le nombre de partenaires sexuels en l'espace de 24h en dit souvent beaucoup plus long sur la liberté de leurs moeurs.

Sur ce plan, la moyenne britannique montre une dichotomie entre les hommes et les femmes: les premiers ont, pour 30% d'entre eux, déjà couché avec plus d'une partenaire en 24 heures. Les secondes sont timidement 16% à admettre avoir déjà brûlé ce tabou. C'est forcément les personnes actives sexuellement les plus âgées qui ont le plus souvent eu cette expérience. Faut-il voir dans ces résultats un signe indirect de l'infidélité masculine? L'enquête ne le dit pas...

Dire non à un condom-réticent

Se retrouver face à un partenaire qui fait une allergie au préservatif - au propre ou au figuré - vous ferait-il mettre un terme à des galipettes déjà bien en cours de préliminaires? Dur dur pour encore 14% des Britanniques, qui reconnaissent qu'ils feraient l'amour sans se protéger si tel était le souhait de l'autre. La disparité hommes-femmes est flagrante, bravo les filles! Seules 9% des femmes seraient prêtes à tolérer un refus de préservatif sans sourciller, contre 19% des hommes qui se verraient tout à fait "faire sans" pour faire plaisir à leur compagne d'une nuit.

Pas facile de tenir tête à l'autre, et ici l'âge semble indéniablement faire gagner en maturité. La proportion de jeunes adultes prêts à prendre le risque diminue de moitié entre 16 et 30 ans... Les expériences, bonnes et moins bonnes, semblent nous mettre un peu de plomb dans la cervelle... Rien n'est perdu...

media_l_889353

( Revue du Net : 7sur7.be )

20:09 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : couple, condom, sexe, taille, amour |  Facebook |

27/03/2009

Une preuve d'amour ....

media_l_884221

Ah, l'amour. Non, l'Amour, avec un grand "A". Ca fait rêver n'est-ce pas? L'évoquer c'est souvent parler de rêve, de valeurs communes, de communication des âmes, de magie et d'un petit quelque chose de transcendant. On peut avoir foi en l'amour comme dans une religion. Mais concrètement, au quotidien, ou au contraire, très occasionnellement, qu'est-ce qui peut être une manifestation réelle de l'amour?

Petite liste qu'on espère non-exhaustive de ces "preuves" d'amour:

- Partir vivre à l'autre bout du monde avec la personne que l'on aime. Faire les globe-trotters, se faire un vrai break pour se retrouver, pour prendre du temps pour son couple et pour se construire les plus beaux souvenirs de la terre.

- Dire "Je t'aime", et pas à la va vite et sans penser à ce que l'on dit. Mais en regardant l'autre et en lui disant avec toute la sincérité du monde dans le regard que l'on ressent ce que l'on prononce à 1000%, au moins!

- Se promettre fidélité. Et le faire. Parce qu'on en a envie, parce qu'on ne veut appartenir qu'à une seule personne au monde, et qu'on ne veut jurer ça qu'à elle.

- Quitter l'autre. Lui rendre sa liberté, et assumer de vouloir récupérer la sienne. Ou accepter que l'autre parte, si son coeur est ailleurs. Le vouloir heureux avant tout, en dépit de nos sentiments. Braver le regard accusateur des autres, chambouler toute sa vie, parce qu'enfin, on aime, et que ça en vaut la peine.

- Ne pas vouloir changer l'autre. L'accepter tel qu'il est. Le bon, le moins bon, le sublime, le moins joli. Ne pas projeter sur lui tous nos désirs, mais apprécier à leur juste valeur ses qualités, et même ses défauts. Ne pas pousser sa petite copine au régime perpétuel, ne pas traîner son homme à la muscu s'il a une silhouette de crevette, ne pas lui reprocher son humour un peu potache. Ne pas oublier, qu'au fond, ce sont toutes ces petites choses qui le définissent qui nous ont charmé au départ.

- Témoigner son désir à l'autre. Lui faire sentir qu'il est aimé, qu'il plaît, qu'on le veut tout entier, qu'on veut garder la plus grande intimité. Et faire l'amour, un peu, beaucoup, à la folie, passionnément.

- S'adapter à la culture de l'autre. En ne l'adoptant pas nécessairement, et en gardant la sienne, bien sûr, mais en faisant preuve de tolérance et en ayant le plus grand respect pour les croyances, les convictions de l'autre. En découvrant ce qui a construit son éducation, en comprenant ses rites et ses traditions, en apprenant sa langue.

- Laisser à l'autre la liberté dont il a besoin pour être pleinement heureux. Toujours lui laisser la porte ouverte, et ne jamais l'emprisonner. Ne pas le retenir par culpabilité. Ne vouloir de lui que pour un bonheur partagé.

- Acheter une maison à deux. Se construire un petit nid, envisager d'y passer toute sa vie, d'y voir grandir une famille. Accepter de faire confiance à l'autre pour un vrai projet d'envergure.

- Pousser celui qu'on aime vers des choix qui nous font parfois mal, mais parce que ce sont les meilleurs pour lui: un travail très prenant mais épanouissant, des voyages à l'étranger, attendre pour fonder une famille. Mettre ses attentes en suspens, pas trop longtemps, pour lui permettre de s'accomplir vraiment.

- Multiplier les mini preuves et les pensées: les petits messages, les petits-déjeuners au lit, les sorties en amoureux, les surprises, les petits mots sur le frigo. Montrer à l'autre qu'il est là à chaque instant, même en son absence. Qu'il ne doute jamais de son importance à nos yeux. Lui rendre la vie un tout petit peu plus belle et plus douce.

- Quitter une vie confortable, pour une vie faite de petits riens, juste pour gagner une vie plus belle avec elle/lui. Perdre la notion absolue du confort à tout prix, du besoin de posséder, pour quelqu'un qui n'a pas le même moyens que soi. Savoir que l'autre sera peut-être difficilement accepté, que notre choix sera peut-être mal perçu, mais ne pas y renoncer. L'histoire des Roméo et Juliette des temps modernes, en quelque sorte.

- Traverser toutes les épreuves ensemble, soutenir l'autre quand il en a le plus besoin. Savoir être un pilier, celui sur qui il peut toujours se reposer, ne jamais lui faire défaut.

- La demande en mariage. Un classique, c'est vrai. Mais plus qu'une suite logique dans une relation, c'est un accomplissement et une vraie promesse d'engagement. C'est promettre d'être toujours là pour l'autre, et s'engager à tout faire l'un et l'autre pour que ce mariage soit une vraie réussite.

- Se faire violence, un peu, parfois. Pour accepter les défauts de l'autre, et surtout pour maîtriser les siens. Renoncer à des habitudes qui heurtent son partenaire, ou qui mettent de l'ombre sur son bien-être quotidien. Des plus petites choses (refermer le tube du dentifrice et essuyer la douche en sortant si l'autre est maniaque, arrêter de fumer,...), aux plus difficiles (réprimer une jalousie obsessionnelle, essayer d'être moins égoïste)

- Un enfant. Franchir le cap pour les réticents et les angoissés de la maternité/paternité, passer au-dessus d'une enfance difficile et de la peur de reproduire certains schémas,... Mais avant tout dire à l'autre: "Oui, c'est avec toi que je veux partager ça, c'est l'envie de te reconnaître en notre enfant qui me donne des ailes". Mais c'est aussi se dire que l'éducation qu'on voudra donner à cet enfant peut se concevoir à deux. Et décider que, quoi qu'il arrive, quelle que soit l'évolution des sentiments et de notre histoire d'amour, on sera pour toujours lié à l'autre.

( Un article de : Annabel Claix sur 7sur7.be )

09:19 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, preuve, couple, homme, femme |  Facebook |

17/02/2009

Les 5 erreurs habituelles en amour ...

couple

On a beau s'être planté plusieurs fois, en amour, les expériences semblent avoir du mal à s'imprégner durablement dans notre cerveau. Nous commettons sans cesse les mêmes erreurs et nous nous étonnons encore de verser des larmes amères...

Il est temps de regarder les choses en face et de remettre nos oeillères à leur place, si on en est là, c'est aussi de notre faute.

1. Obstinée, vous? Si peu...

Il a beau avoir agi comme un salaud avec vous, dès qu'il sonne à votre porte, vous ouvrez et vous souriez et vous effacez tout et reprenez là où vous en étiez: c'est-à-dire nulle part. Allez savoir pourquoi nous nous obstinons parfois à revenir dans les bras de cet homme qui ne nous rend pas heureuse et ne nous respecte pas? Le jeu du chat et de la souris n'est agréable que lorsque les rôles s'échangent en temps en temps... sinon vous ressemblez plus à un âne qui avance sans réfléchir derrière sa carotte.

2. Mais non je ne brûle pas les étapes
Vous venez de rencontrer Paul et vous vous faites déjà un vrai film romantique, ça y est, c'est le bon, il aime lui aussi les vacances à la plage... Vous ne croyez pas que vous allez un peu vite là? Le coup de foudre existe peut-être mais la majorité des relations prennent du temps à se construire et même si vos sentiments sont forts, gardez un minimum les pieds sur terre et ne commandez pas les faire-part pour le bébé après un mois.

3. Un mensonge? Deux mensonges...
Vous voulez vraiment baser votre relation sur le mensonge? S'il vous ment pour des broutilles, comment lui faire confiance pour le reste et pourquoi stopperait-il ses mensonges? Après il ne faudra pas vous plaindre.

4. Il va changer...

Pourquoi nous obstinons-nous à rester avec un homme qui ne nous correspond en rien? Vous pensez vraiment pouvoir le changer? Oubliez! Il y a une différence entre modifier quelques petits détails et transformer la nature profonde de quelqu'un. Il est temps de chercher un homme avec lequel partager des passions communes.

5. Sexe ou sentiments?
Ne confondez pas intimité physique et lien sentimental. Si vous vous retrouvez régulièrement sous les draps avec Julien, cela ne veut pas forcément dire que le dit Julien a des sentiments profonds pour vous. L'acte sexuel n'est pas toujours le reflet d'une vraie relation. Vous ne pourrez pleurer que sur votre sort si vous confondez les deux. ( source : 7sur7.be )

18:12 Écrit par Dakeyne dans Info | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amour, erreur, couple, sexe |  Facebook |