16/05/2009

Plainte contre Michel Drucker

michel-drucker_7845_w560

Calixthe Beyala a porté plainte contre Michel Drucker. L'écrivain affirme avoir eu une relation adultère avec l'animateur pendant de nombreuses années et l'accuse de ne pas avoir honoré ses promesses.

Selon madame Beyale, Michel Drucker lui aurait demandé d'écrire un livre à sa place tandis qu'ils vivaient leur romance mais le roman qu'elle a écrit n'est jamais sorti et l'auteur n'a donc jamais touché d'argent. "En 2005, alors que nous vivions quasiment ensemble depuis plusieurs années sans que le public n'en sache rien, j'ai écrit un livre" confie-t-elle à L'Express.

Rupture
"A l'été 2006, j'ai envoyé plus de 100 feuillets à Albin Michel. En aucun cas, mon nom ne devait apparaître. Tous les droits revenaient à Michel. C'est à ce moment-là que j'ai reçu un message de Françoise Coquet m'annonçant que Michel souhaitait mettre un terme à notre histoire".

Promesses
Selon Calixte Belaya, l'animateur lui aurait promis de financer les études de sa fille. Trois ans plus tard, elle n'a toujours pas vu la couleur de cet argent. "A la suite de notre rupture, j'ai attendu pendant plusieurs mois qu'il honore sa promesse, mais rien n'est venu".

Révélations
L'écrivain a donc décidé de régler ses comptes par écrit en publiant un livre sur cette histoire intitulé L'homme qui m'offrait le ciel, un livre que Michel Drucker ne souhaite pas voir paraître. "J'ai reçu une lettre de son avocat me proposant 20 000 euros pour solde de tout compte, à condition que je ne publie pas le roman à clés que j'étais en train d'écrire".

Aujourd'hui, Calixte a également décidé de porter l'affaire en justice. Elle réclame 200.000 euros au présentateur de Vivement Dimanche.
Le procès se déroulera ce lundi à Paris. 

arton3240-d0ef5  Calixte Belaya

( Source : 7sur7.be )

13:12 Écrit par Dakeyne dans Télévision | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : drucker, michel, plainte |  Facebook |

Commentaires

Juste pour avoir des nouvelles pour une amie commune?

Écrit par : bboop | 08/10/2010

Les commentaires sont fermés.