14/05/2009

Le cunnilingus... Pourquoi ils l'esquivent ?

media_l_914412

La nuit est torride et l'apollon avec qui vous partagez vos draps pour la nuit est décidément hot hot hot... Tellement chaude ambiance et cohésion des phéromones que transportée par votre vague de baisers fougueux, vos lèvres descendent descendent descendent jusqu'aux attributs de votre partenaire. Après tout, pourquoi pas, vous voyez cela comme un signe d'intimité et sans prétention vous savez que ce petit élan de générosité le rendra complètement fou.

De fait, le zigoto apprécie. Il se tortille, il gémit, il n'a pas l'intention de vous voir arrêter trop vite, non plus. En deux mots, pas un geste de recul ni un semblant de gêne à ce niveau-là. Le sexe oral semble lui convenir, une pratique comme une autre, en somme. Sauf que voilà. Une fois prêts à continuer le jeu des préliminaires, et dans le feu de l'action, votre amant vous embrasse ardemment sur tout le corps... Les lèvres, les joues, le cou, les épaules, les seins, le ventre, les cuisses, les fesses (c'est là que vous vous dites ah ahhh à mon tour de m'amuser un peu) puis... les genoux, les jambes et les pieds... avant de venir vous embrasser à nouveau sur les lèvres. Aïe.

Euh, c'est gentil et sexy en effet, mais vous vous attendiez à autre chose, il faut bien l'avouer. Sans doute est-ce un oubli. Vous essayez donc de pousser gentiment sa tête et ses lèvres vers l'endroit sur lequel vous aimeriez qu'il attarde quelque peu ses baisers mouillés. Mais l'animal résiste, petit mouvement de recul, vous sentez sa nuque se raidir sous votre main au fur et à mesure que vous le poussez à descendre davantage. Voilà, il a esquivé et, l'air de rien, fait mine de reprendre là où vous l'aviez arrêté. Effroi. Que se passe-t-il? Troublée, vous continuez votre petite partie de jambes en l'air sans broncher, mais le coeur n'y est plus; vous êtes perturbée. Que diable a bien pu le stopper? Pas de panique, votre Chouchou n'est pas le premier à rechigner à l'exercice. Pourquoi?

1. Le novice
Eh oui. Il a 27 ans, vit seul, se fait à manger tout seul, est indépendant comme personne et libéré comme un homme qui a eu son lot d'expériences au lit avec les femmes, certes. C'est un grand garçon sûr de lui, mais CA, il ne l'a jamais fait. Soit la question ne s'est jamais posée, ses ex précédentes n'ayant jamais osé non plus le lui demander ou signifier, ou n'étant pas très portées sur la chose non plus. Certaines filles n'aiment pas ça, ne l'oubliez pas.

Pas de raison de prendre son absence de réaction à vos envies contre vous donc. Dans ce cas-ci votre homme est peut-être juste un novice, et cette pratique, pour lui, c'est juste l'aventure. Voire quelque chose auquel il ne pense même pas, il pense peut-être que cela n'existe probablement que dans les films pornos. A vous de lui montrer que ça fait plaisir aux femmes dans la vraie vie. Il suffira certainement de le mettre en confiance et le tour sera joué! Patience.

2. Le timide
Le sexe est encore, pour plus de personnes que l'on croit, un tabou social important. Question d'éducation, de convictions, de pudeur, de liberté et de confiance en soi. Tout le monde n'est pa sà l'aise avec le Kama-Sutra comme il l'est avec un Rubik's cube. Vous l'êtes, tant mieux, mais admettez que tout le monde ne soit pas - encore - comme vous. Ce qui vous a charmé chez cet homme, c'est sa délicatesse et son approche un peu gauche. Les regards furtifs, le temps qu'il a pris avant de vous embrasser. Vous pensiez quoi? Qu'il allait arracher votre string et se la jouer Rocco Siffredi? Bon, on est d'accord.

Laissez-lui du temps, laissez-le apprivoiser ses envies, gérer ses vieux tabous et découvrir votre corps, le temps d'avoir envie de l'examiner de près et d'en jouer un peu. Les timides sont souvent, à terme, les plus doués et ceux qui ont le plus de doigté... sans mauvais jeu de mot bien entendu. A vous de le diriger doucement vers votre petite fleur, histoire de lui montrer que non, avec vous pas de gêne à avoir.

3. Le traumatisé
Vous avez peut-être eu un ex professionnel de la chose surnommé par son palmarès d'anciennes petites amies "Langue frétillante". Lui en l'occurrence, a voulu devenir docteur ès cunni mais s'est fait humilier par une précédente compagne. Le pauvre a voulu faire preuve de beaucoup d'enthousiasme et de motivation mais s'est fait tancé par une fille dont le tact n'est pas l'apanage. "Mais enfin, qu'est-ce que tu fais?", "Mais beurk, arrête, t'es vraiment un pervers!", "Euh tu essaies de me faire un cunni là? Mais ça ressemble à rien mon ami là!".

Autant de phrases castratrices qui ne lui auront pas coupé ses effets que le soir-même. Ce genre de gifle se digère mal pour l'égo masculin, comprenez-le. Pas facile évidemment de savoir si son blocage vient d'une ex peut délicate. Une seule solution: la communication. Et peut-être lui glisser que vous espérer bien faire quand vous lui faites une fellation, que vous n'êtes pas toujours sûre de vous, etc... Prêcher le faux pour savoir le vrai. Vous faîtes sûrement ça très bien.

4. Le dégoûté

Que ce soit suite à une expérience écoeurante en la matière ou à un tabou généré par l'éducation (le sexe, c'est sale, celui d'une femme, encore plus) ou encore aux récits épiques des copains, votre homme est dégoûté par la simple idée d'aller glisser sa langue plus bas que votre nombril. Que craint-il, au juste? Que vous soyez sale, pardi. Ne vous vexez pas d'emblée. Ce n'est pas vous en soi qui le dégoûtez, c'est une partie de l'anatomie féminine qui, à son sens, n'est destinée qu'à une seule chose: son sexe à lui. Chaque à sa place, se dit-il sans doute. Celui-là doit sans doute aussi avoir un petit stress avec la fellation.

Autre possiblité: s'il est dégoûté, c'est parce qu'il a des raisons de l'être. Soit un ami lui a fait part d'une expérience dégoûtante en la matière (sang, femme fontaine, et tout ce qu'on peut imaginer comme mythes sur le sexe de la femme), soit il a lui même testé et en a gardé un souvenir très déplaisant. On ne va pas rentrer dans les détails scabreux qui vont couper l'appétit et les envie de tous. Mais pensez que vous aussi, vous n'envisagez le sexe oral que dans un contexte d efraîcheur et d'hygiène impeccable. Commencez par une douche avec votre chéri, lavez-vous ensemble, y compris les parties plus intimes, pour le rassurer. Sûr de votre intimité, il sera sans doute plus à l'aise avec l'idée, jusqu'à avoir envie de réessayer, parce que c'est vous.

5. L'engagé
Certains n'embrassent pas quand ils ont des rapports sexuels avec quelqu'un qu'ils n'aiment pas. Certains ne parlent de "faire l'amour" que quand ils sont vraiment amoureux. Certains ne se laissent aller à certaines pratiques que quand ils sont vraiment en confiance, avec l'être aimé, celui à qui ils veulent tout donner. Pas de quoi vous alarmer devant la réticence de votre homme dans ce cas.

S'il s'agit de vos premières nuits ensemble, cela est presque plus honorable de sa part, non? Il veut réserver ce genre de plaisir à la femme qu'il aime, et s'il décide de faire cela avec vous, ce sera un gage de son attachement. Il vous montre que vous êtes "spéciale". Agréable aussi de se dire qu'il n'a pas laissé traîner sa petite langue avec laquelle il nous embrasse désormais sur tous les minous du quartier. Ca fait toujours plaisir... Et puis s'il ne sait pas trop bien s'y prendre, il suffira de lui laisser le PC allumé sur la page 7sur7 qui expliquera tout bientôt à ces Messieurs la recette du plaisir féminin...

Il ne faut jamais dire fontaine, je ne boirai de ton eau
Finalement, il n'y a pas souvent lieu de s'inquiéter démesurément devant un homme frileux avec le cunniligus. Attention, pas question pour autant d'y renoncer et d'attendre d'être lassée et aigrie pour lui en parler, si le déblocage ne vient pas. Au moment d'aborder la question, n'en parlez pas comme d'un problème existentiel grave à résoudre par A+B. Soyez subtile. Avancez la question comme une envie, un fantasme, pas comme quelque chose de "normal" que vous attendez de lui. Essayez de titiller sa curiosité, d'expliquer en lui susurrant les mots à l'oreille, ce que vous aimeriez qu'il vous fasse... Laissez un peu de flou, juste de quoi bousculer sa libido...

Aucune pratique sexuelle n'est un dû, et ne faites pas les choses pour qu'on vous les donne en retour. Vous pouvez bien sûr être tombée sur un égoïste, qui fait l'amour comme s'il était seul et qui ne se préoccupe pas de votre plaisir. Cet énergumène-là court aussi beaucoup les rues, malheureusement. Mais entre nous, si c'est un comme ça qui est dans vos draps, soyons honnêtes, vous ne le garderez pas. A moins de bien le dresser, s'il est encore récupérable. Mais un homme comme ça, sérieusement, qui en voudrait? Il ne mérite pas que l'on se pose mille questions à son sujet... Un autre que lui sera ravi de faire honneur à notre petite fleur en même temps qu'il décrochera notre coeur.

( Source : 7sur7 )

16:58 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cunnilingus, homme, sexe, sex |  Facebook |

Commentaires

c'est super ce partage

Écrit par : mutuelle swisslife | 27/11/2011

Les commentaires sont fermés.