24/04/2009

Je n'ai plus envie de lui ... Pourquoi ?

media_l_902084

Beaucoup de femmes ont du mal ou honte de l'admettre, mais elles ne désirent plus leur compagnon, purement et simplement. Et avant d'aborder la question avec l'homme qui partage leur vie, elles hésitent souvent longtemps à prendre la parole pour la simple et bonne raison... qu'elles ne savent pas pourquoi. Ou bien parce qu'elles ont du mal à accepter une raison qu'elles ressentent déjà, mais qu'elles refoulent par culpabilité. Et si on déminait l'affaire?

1. La routine
Il s'agit sans doute de la raison la plus courante dans les couples après quelques années de relation. Ne nous leurrons pas, la passion des débuts a fait place aux douces petites habitudes à deux qui se sont transormées en routine pure et dure. On travaille, on rentre avec du boulot à la maison, on parle des factures, on essaie de calmer les enfants qui sont déchaînés, on se bat pour savoir qui des deux va se forcer à leur faire faire leurs devoirs, on noie sa journée dans un verre de vin de trop ou on se réconforte avec un souper bien riche, pour terminer devant trois épisodes des Experts.

Rien dans la vie de couple en soi, dans le quotidien, ne prédispose à entretenir une vie sexuelle épanouie et n'encourage la libido, que du contraire. D'où l'intérêt de forcer un peu le destin, de se mettre (et de mettre l'autre dans l'ambiance), de se ménager des moments rien qu'à deux dans une atmosphère propice à la bagatelle. Un homme pense souvent à tort que sa femme lui demande de rester auprès d'elle, de "faire des choses ensemble" parce qu'elle est exclusive ou qu'elle a besoin d'attention. Mais il est souvent à côté de la plaque, car c'est sa façon à elle d'exprimer "Ne nous éloignons pas trop l'un de l'autre physiquement". Avant que le désir de l'autre ne s'en aille.

2. Une raison médicale
A la différence de l'homme, le désir et le plaisir féminins sont des données extrêmement psychologiques. Mais des raisons purement médicales peuvent également troubler la libido de la femme. Une pilule mal adaptée, un cycle instable, un stérilet, l'approche de la ménopause, autant de raisons de voir nos hormones perturbées et nous jouer des tours. En cas de changement trop radical de votre désir après un changement de traitement hormonal par exemple, prévenez votre médecin ou gynécologue. Il saura vous dire si un traitement de substitution est possible afin de régler le problème.

Autre aspect physique qui peut rebuter tout désir de faire l'amour: des douleurs pendant les rapports. Leur origine peut être multiple. Il s'agit parfois de douleurs mécaniques (quand la taille du sexe de l'homme est vraiment importante, les chocs peuvent être douloureux), ou physiologiques (un utérus rétroversé, les ligaments sacro-utérins trop tendus). Il peut aussi s'agir de vaginisme, soit un refus de votre corps d'accepter la pénétration, d'où des douleurs lancinantes. En général vous aurez donc toujours connu le problème.

N'attendez plus pour en parler à votre gynécologue, car beaucoup de solutions existent, d'un suivi psychologique à des exercices pour détendre les muscles du vagin en passant par des interventions chirurgicales simples, rapides et efficaces. Brisez le tabou. Si les douleurs sont apparues récemment, consultez de toute urgence un gynéco, car vous souffrez peut-être d'une MST ou d'un autre problème gynécologique grave. Ne traînez pas!

3. Votre homme se laisse aller
Il était grand, il était beau, il sentait bon le sable chaud. Aujourd'hui, il est toujours grand, mais vous le voyez plus souvent affalé devant la télé que planté devant vous, les abdos contractés. Oui ces mêmes tablettes de chocolat qui il fut un temps, vous rendaient folle de lui et de son corps. Elles ne sont plus qu'un lointain souvenir, et vous ne lui en portez pas particulièrement grief... Après tout c'est vous qui l'avez sermonné parce qu'il passait trop de temps au foot ou parce que vous en aviez ras le bol qu'il parte faire de la gonflette à l'heure du souper. Et puis vous avez entretenu son bidon aussi, à lui concoter des petits plats ou à trop flancher pour un fast-food ou des frites le dimanche soir. D'ailleurs ce n'est pas votre cellulite qui dira le contraire...

Vous avez envie de le voir reprendre un peu soin de lui, vous charmer et vous séduire? Vous avez raison, et faites de même car l'attirance aussi, cela s'entretient. Et une fois qu'elle s'est évanouie, elle est infiniment plus difficile à récupérer. Alors commencez par faire attention à votre apparence, vous vous sentirez déjà plus belle et désirable. Cela donnera envie à votre chéri de faire comme vous, et à vous rendre dès lors à nouveau désirante... Et s'il ne "tilte" pas, parlez-lui, l'intérêt de la conversation (soyez claire: plus de sexe) ne le laissera pas de glace. Une libido, ça se crée, ça se vit et se construit à deux...

4. Vos sentiments ont changé

Après avoir examiné ces trois premiers points, vous réalisez qu'ils ne sont en gros pas un problème pour vous. Ou qu'après avoir combiné tous les efforts dans ce sens, rien n'y fait, vous ne le désirez toujours pas. La grande question est alors de savoir ce qui a créé cette rupture de l'envie en vous. Si vous ne voyez aucune raison objective, pensez à commencer un travail sur vous-même, pour trouver l'origine de votre chute de libido...

Si c'est le temps qui a passé, les crises, la distance qui s'est trop installée, l'indifférence ou le bon copinage ou la simple cohabitation qui règnent entre votre compagnon et vous... peut-être est-il temps de remettre votre couple en question. Si votre envie de vous envoyer en l'air ne vous a pas quittée, mais a disons trop changé de "cible", vous savez au moins que vous n'avez pas de blocage ou de problème sexuel personnel, c'est quand même une bonne nouvelle.

Mais quand l'amitié, la simple tendresse (aussi grande soit-elle) s'empare du couple, c'est la porte ouverte aux dérapages ou à plus de distance encore entre les partenaires. Et qui pourrait vous en vouloir que votre libido dégringole? On n'a pas envie de faire l'amour avec celui que l'on considère plus comme notre frère ou notre meilleur ami que notre amant...

Dans ce cas, posez-vous les vraies, bonnes questions et ne niez pas l'existence de votre problème. Ne vous enfermez pas dans la culpabilité ou le déni de l'importance de la sexualité. Fini de reporter, vous avez encore la vie devant vous, il serait dommage de ne pas en profiter pleinement. Alors ne vous oubliez pas et dites-vous que c'est peut-être tout simplement un signe que tout fonctionne bien: votre coeur fait encore parler votre psychisme et votre corps...


Un article de Annabel Claix sur 7sur7.be 

17:16 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sexe, sex, couple, homme, envie, femme |  Facebook |

Commentaires

Toujours instructif de passer chez vous.
A bientôt !

Écrit par : Or | 26/04/2009

Les commentaires sont fermés.