17/04/2009

S'il te plait chéri arrête de ...

media_xl_896914

On aime nos hommes. On les aime même très fort. Pour tout ce qu'ils sont. Leurs qualités, leurs défauts, leurs petits travers, leurs manies, tout. Mais il y en a juste quelques unes qui nous fatiguent, nous agacent, nous horripilent. Alors, si, de temps en temps Chouchou, tu pouvais éviter...

- de zapper quand je regarde la Nouvelle Star, Ca se discute, ou Envoyé Spécial: ce n'est pas parce que j'ai un magazine en main en même temps que je ne regarde pas

- de pincer le petit bourrelet de mon ventre, j'y pense déjà environ 112 fois par jour, pas besoin de me le rappeler tu sais...

- de m'appeler "Mon petit prout" (c'est peut-être affectueux mais non, je n'aime pas que tu m'assimiles à ça), "Maman" (nos enfants peuvent m'appeler comme ça, toi: pas!), "Julie" (moi c'est Marie)

- de grogner quand mon père te dit de rouler prudemment quand je suis à bord de ton bolide

- de confondre TON gel douche senteur bois de cèdre (3,50 euros) avec MA mousse de bain aux particules euphorisantes et hydratantes (24 euros)

- de me téléphoner pour me dire "J'ai pas le temps là, je suis occupé" (n'appelle pas, alors), "On mange quoi ce soir?" (je ne sais pas mon ami, propose, tu verras c'est très amusant), "T'as mis où ma foreuse?" (quoi? celle que je n'ai jamais vue?)

- de frotter ta barbe contre ma peau, ça pique ça gratte ça irrite, pitié rase-toi. Cela dit, c'est sexy une barbe de quelques jours. Oui je sais je me contredis, mais c'est pour ça que tu m'aimes aussi...

- de faire les gros yeux devant le relevé de ta carte de crédit. Je n'ai pas acheté douze paire de chaussures, j'ai fait les COURSES. Fais-les, tu réaliseras que la vie n'est pas chère juste quand c'est moi qui vais au supermarché

- de mettre ta chemise au panier de linge sale alors que tu l'as juste essayée dix minutes pour changer d'avis sur la couleur ensuite

- de me dire que j'ai mauvaise mine quand je sors de la salle de bains (ou alors tu termines ta phrase par "On va partir au soleil"; ou alors tu ne te plains pas que j'aille au banc solaire)

- de me souffler ton haleine d'alcool sous la couette après le foot, l'anniversaire de ton pote ou la fiesta du boulot (sauf si c'est pour me dire que tu m'aimes)

- de me demander ce que je peux bien avoir à raconter à ma soeur ou à ma meilleure amie au téléphone. Si ça dure des heures, c'est qu'il y a une raison, pardi.

- de décider de vider la cave ou de poncer le plancher quand je viens de terminer de cirer le carrelage

- de me dire que j'ai tort (quand je critique quelqu'un, quand je donne mon avis sur les élections du 7 juin, quand j'estime que 250 euros pour un sac en cuir en soldes, ce n'est rien)

- de me dire que j'ai raison (quand je dis "Mais quelle idiote" en parlant de moi, quand je dis que j'ai grossi, quand je reconnais que j'ai exagéré)

- de me prendre l'appareil photo des mains en disant "laisse, il vaut mieux que je prenne la photo moi-même". Oui, ça me vexe.

- de dire à table devant tous nos amis que j'ai pleuré devant Stars à domicile il y a cinq ans. Ca fait un bail, tu pourrais passer l'éponge.

- de m'enfoncer en ajoutant que je regarde "Plus conne la vie", même si ça te permet de caser ta petite blague devant tes potes. J'ai regardé deux malheureuses fois, et tu me fais passer pour une cruche.

- de faire comme si la balayette des toilettes n'existait pas

- de marcher vingt mètres devant moi dans la rue quand on s'est à peine disputés (et au contraire de trainer la patte quand je t'embarque pour faire les boutiques)

- de glousser quand je dis en société que je suis abonnée dans une salle de fitness. La fréquence de mes séances de sport ne les regarde pas. Et en couple, on est censés être solidaires!

- de me reprocher de faire des trucs de filles (de m'épiler, de prendre des bains, de me maquiller, de faire bronzette). Entre nous, tu es plutôt soulagé que je le fasse hein.

- de voir ton ex, de l'appeler, de la regarder, d'y penser. De l'évoquer aussi (mais c'est juste pour toi évidemment mon coeur, elle t'a fait trop de mal)

- de manger mes crèmes au chocolat et mes yaourts 0%, mes sodas light et mes céréales allégées. Surtout si c'est pour me dire que c'est "infâââââââme" et que ça ne sert à rien.

- de préciser à ta mère que je ne surpasserai jamais ses boulettes sauce tomate maison, que je repasse comme un manche et que je suis bordélique. Parce que son rictus satisfait m'énerve, et que tu le sais

... vraiment, ça me ferait plaisir. Tu sais que je t'aime quand même hein?

( Revue du Net : Un article de Annabel Claix sur 7sur7.be )

08:45 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : femme, homme, couple |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.