09/04/2009

Faites l'amour !!

media_xl_893177

En plus de vous procurer, on l'espère du moins, beaucoup de plaisir, le sexe agit positivement sur votre santé. Petit tour d'horizon des choses qui s'améliorent lorsque vous vous glissez sous la couette.

Une vie plus longue
Le sexe est associé à une bonne santé et une vie plus longue. C'est ce que révèle une enquête de l'Association Américaine des Personnes Retraitées. 44% des plus de 50 ans qui décrivent leur santé comme excellente ou très bonne ont des rapports sexuels au moins une fois par semaine.

Cela pourrait être dû à la déhydroépiandrostérone, la DHEA, qui inonde notre corps lorsque nous sommes en plein action et qui s'accroit lors d'un orgasme. La DHEA lutterait contre la fragilité osseuse et agirait favorablement dans le cas des problèmes d'insuline.

Moins de risques d'AVC
Le sexe augmente la pression sanguine, mais la réduit sur le long terme et réduit du coup le risque d'AVC (Accident Vasculaire Cérébral). Une étude montre que les galipettes réduisent la pression sanguine lorsque votre coeur est au repos.

Le sexe produit aussi de la dopamine, qui augmente la relaxation et contrecarre les hormones du stress associées à l'hypertension.

Une libido en berne peut aussi vous avertir de problèmes de pression sanguine. Les médecins affirment que les hommes qui ont des problèmes d'hypertension ont tendance à avoir des problèmes érectiles.

Et une recherche grecque a récemment découvert que ça avait même un impact plus important sur les femmes. Quatre femmes sur dix pour trois hommes sur dix qui rencontrent des problèmes d'hypertension ont une grosse baisse de régime sous la couette.

Stop au diabète
L'exercice et les calories brûlées grâce au sexe aident à réduire les risques de diabète de type 2. Une étude du Journal de l'Association Médicale Américaine rapporte que la DHEA, libérée dans le corps quand nous atteignons le septième ciel, augmente l'action de l'insuline. Elle combat aussi l'obésité.

Le coeur boosté
Les hommes qui font l'amour moins d'une fois par mois ont deux fois plus de risques d'avoir une crise cardiaque que ceux qui s'envoient en l'air au moins deux fois par semaine.

Parce qu'il booste la circulation, le sexe augmente aussi l'apport en oxygène des cellules et stimule l'activité de différents organes.
Les problèmes d'érection peuvent aussi indiquer des problèmes cardiovasculaires.

Quelques grammes en moins
L'expert en fitness du journal The Sun, Nicki Waterman, déclare: "30 minutes de sexe brûle environ 200 calories. Donc, si vous avez des relations sexuelles cinq jours par semaine, c'est l'équivalent de deux heures et demies de gym."

Un orgasme peut brûler entre 60 et 100 calories. S'embrasser passionnément pendant 30 minutes en brûle 90.

Lorsque vous jouissez, vous libérez des hormones qui vous font vous sentir bien. Ces produits chimiques qui provoquent un sentiment de bien-être du corps contribuent à réduire les niveaux de cortisol, l'hormone du stress qui est associé à une prise de poids, en particulier autour du ventre.

media_l_893187


Atchoum!
Une vie sexuelle épanouie contribue à tenir les rhumes à distance. Faire l'amour augmente l'immoglobuline A, en première ligne du système immunitaire du corps.

Des scientifiques ont testé 112 étudiants et ont trouvé que ceux qui s'envoyaient en l'air une ou deux fois par semaine avait un niveau plus élevé d'IgA que les abstinents et ceux qui couchaient moins d'une fois par semaine. Ceux qui font plus l'amour sont donc moins souvent enrhumés.

Un discours les doigts dans le nez après une folle nuit
Faire l'amour la nuit avant de faire quelque chose de stressant, comme passer un examen ou devoir faire un discours, augmente vos perfomances selon une étude écossaise. C'est dû, encore, à cette fameuse dopamine et aux fameuses endorphines. Le sexe augmenterait même particulièrement les performances chez les femmes.

"Certaines personnes ont besoin de plus de concentration", explique l'endoctrinologue Emmanuelle Jannini, de l'Université de L'Aquila en Italie, qui a étudié les effets du sexe sur les performances sportives. "Dans ce cas, le sexe peut être une mauvaise idée. Pour d'autres athlètes, je suggère une relation sexuelle complète et satisfaisante la nuit avant la compétition."

Chéri, viens, j'ai mal à la tête
C'est peut-être l'excuse la plus utilisée par les femmes pour ne pas faire l'amour, mais pourtant, il faudrait justement qu'elles se "forcent" un peu: s'envoyer en l'air fait disparaître les maux de tête. L'orgasme libère des oxytocines et des endorphines, des médicaments naturelles pour réduire la douleur.

Aide-toi toi-même
L'oxytocine est responsable de cette douce sensation de chaleur qui vous envahi après avoir fait l'amour. Elle peut aussi aider à guérir certaines blessures. Une étude a prouvé qu'elle accélerait le processus de guérison de plus de 25%

Bonne nuit!
Il faut encore remercier l'oxytocine. C'est elle qui vous fait glisser dans le sommeil après que vous vous soyez agités comme des beaux diables sous la couette. Les hommes sont plus sensibles à cette hormone, c'est pour cela qu'ils s'endorment dans un délai de deux à cinq minutes après les câlins. Les femmes, elles, ont besoin de 20 à 25 minutes pour tomber dans les bras de Morphée...

Pas de yeux levés au ciel donc mesdames si votre homme se met à ronfler en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire: tout ça c'est la faute à l'oxytocine.

media_l_893184

( Revue du Net : 7sur7.be )

19:34 Écrit par Dakeyne dans Sexe | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sexe, sex, amour, couple |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.